Présentation de la section « Réalité subjective » du Salon d’Automne 2010 par Pierre Eychart, artiste et vice-président de la Société du Salon d’Automne

Home/Brèves, Salon 2010/Présentation de la section « Réalité subjective » du Salon d’Automne 2010 par Pierre Eychart, artiste et vice-président de la Société du Salon d’Automne

Présentation de la section « Réalité subjective » du Salon d’Automne 2010 par Pierre Eychart, artiste et vice-président de la Société du Salon d’Automne

Ce méditatif génial qu’était Théodore Rousseau  expliquait, « qu’assis sur son pliant, il restait des heures comme une ruche » avant de travailler, et ceci  afin d’observer la forêt de Fontainebleau. Ainsi « tous les bruits de celle-ci venant au-devant de lui » il avait  l’impression de devenir en toute humilité le « centre du monde » .

Le monde actuel a largement de quoi être écouté, même entendu, et surtout dans  la violence de ses contradictions sociétales. Toute œuvre d’Art véritable porte en elle une critique de celui-ci  et cette critique n’est en rien négociable.

Depuis un demi-siècle, la peinture figurative ayant dû subir la marginalisation de toutes les politiques culturelles officielles, cette tendance, cataloguée alors comme une vieille traîne du 19ème siècle, fut mal exposée et présentée  à regret, par  les thuriféraires des anciennes orientations artistiques du Salon d’Automne. C’est  en fonction de quoi, bon nombre d’artistes qui figuraient le réel dans leurs œuvres l’ont déserté.

Cet ostracisme récurrent à l’égard d’un courant majeur de l’Art se prétendait alors, seul porteur de modernité, de cette sempiternelle modernité qui consistait, en fait, à devoir s’adapter à la forme idéologique dominante, et bien sûr,  sans en reconnaître son corollaire : le refus du pluralisme.

Pierre Eychart

2010-10-21T09:03:18+00:00