Le Salon d’Automne 2010 rend hommage au peintre Jean-Pierre Missoffe (1918-2010).

Home/Brèves, Salon 2010/Le Salon d’Automne 2010 rend hommage au peintre Jean-Pierre Missoffe (1918-2010).

Le Salon d’Automne 2010 rend hommage au peintre Jean-Pierre Missoffe (1918-2010).

« Autant qu’il peint, Jean-Pierre Missoffe écrit. Et de quelle façon ! Il ne décrit pas sa peinture et n’illustre pas ses écrits. Il écrit ses peintures et peint ses écrits. Je veux dire que, peintre, il ne pourrait écrire autrement, et que, poète, il ne pourrait non plus peindre d’une manière différente. »  C’est ainsi qu’Adam Saulnier, un de ses amis peintres, parlait de Jean-Pierre Missoffe.

Nous ajouterons à cela un amour sans faille pour la Bretagne nord, celle des embruns que l’on perçoit à travers les horizons lumineux, une recherche spirituelle sur le sens à donner à la vie mais aussi très concrète sur la matière à travailler sur la toile.

Jean-Pierre Missoffe marqué par les paysages marins n’a jamais voulu s’incruster dans des routines. Il nous a ainsi offert sa vision des poèmes de Paul Valéry, une suite de variations sur les saisons et a poursuivi par sa transposition de l’art sacré. Un de ses poèmes souligne l’importance de traduire comme en un songe, la part du visible au service de ce qui, invisible, commande et justifie la vie :

« La nuit affuta ses contours en arêtes tranchantes

Nul couperet ne peut guillotiner l’aurore,

Et la nuit s’étira pour étrangler le jour :

Aucun lacet n’a pendu la lumière. »

Tel est l’univers de ce peintre né le 11 février 1918 et mort le 1 janvier 2010.

Sociétaire du Salon d’Automne, il a également exposé dans de nombreuses expositions collectives internationales ainsi que dans des expositions particulières. Il est répertorié dans le dictionnaire Bénézit.

2010-10-29T09:29:13+00:00