Salon d’Automne 2012, l’AlteRnaTive (24-29 octobre): Présentation de la section « Figuration Subjective » (Peinture), par André Vignoles

//Salon d’Automne 2012, l’AlteRnaTive (24-29 octobre): Présentation de la section « Figuration Subjective » (Peinture), par André Vignoles

Salon d’Automne 2012, l’AlteRnaTive (24-29 octobre): Présentation de la section « Figuration Subjective » (Peinture), par André Vignoles

Régine MASCLEZ – Les musiciens des Rues

Les œuvres actuelles qui s’inscrivent dans la continuité de l’Art, semblables à LA  Belle au bois dormant, sont assoupies dans le silence organisé des médias à leur égard. Leur léthargie n’est pas perturbée par le tintamarre de l’art contemporain, qui a su accaparer toutes les formes modernes de communication. Nous assistons, dans le domaine de l’art, à une rupture, à un refus de formes basées sur la beauté et l’harmonie. Cela correspond au trouble profond de notre société inquiète, et incertaine de son avenir. Ce trouble se manifeste par la confusion entre la valeur esthétique et la valeur boursière (pour le spéculateur, l’œuvre la plus belle est la plus chère). Par la folie spéculative du temps présent, le mercantilisme indécent et la suffisance de certains mécènes, les formes de l’art véritable vivent leur purgatoire.

L’art véritable, dans l’explosion et le dérèglement de l’art contemporain, paraît anachronique. Mais dans l’écoulement régulier et indifférent du temps qui passe, les mouvements, les écoles, les modes, les ruptures même, sont peu de chose. Dans les musées, toutes les œuvres se ressemblent, malgré des différences d’apparence dues aux époques successives et aux personnalités des artistes. Il y a dans toutes ces œuvres des constantes dans la conception plastique : sentiments de la forme, de la lumière et de l’espace, avec des variantes selon les écoles. Ce sont ces constantes qu’il faut s’efforcer de respecter.

André VIGNOLES

 

 

Georges ARTAUD – La flaque

2012-10-08T11:07:02+00:00