Parution de la monographie de Monique Baroni, « La couleur pour enchanter le monde », par Noël Coret

//Parution de la monographie de Monique Baroni, « La couleur pour enchanter le monde », par Noël Coret

Parution de la monographie de Monique Baroni, « La couleur pour enchanter le monde », par Noël Coret

Monique Baroni devant son triptyque Méditerranée, lors de l’exposition du Salon d’Automne à Ryadh (Arabie Saoudite) en mai 2010

Cet ouvrage est déjà le fruit d’une longue amitié avec l’artiste que je fréquente depuis plus de dix ans.  La promotion de son œuvre par le biais de cette monographie publiée par les éditions Somogy répond à une impérieuse nécessité. A l’heure où le citoyen assiste, effaré, à la consécration d’ «artistes » officiels, jouissant de tous les soutiens médiatiques, étatiques et mercantiles, tel Jean Favre souhaitant organiser un « lancer artistique de chats vivants » après avoir eu l’honneur des cimaises du Louvre…, il nous semble salutaire d’affirmer que l’Art ne se joue pas seulement dans les circuits nauséabonds du marché de l’art et du « marketing du scandale », mais qu’il est encore capable de nous émerveiller, de nous émouvoir, de nous élever, de nous permettre de lire le monde autrement, par les yeux de l’artiste. Assurément, Monique Baroni témoigne, pour celles et ceux qui sont en droit d’en douter, qu’une peinture, par l’émotion indicible qu’elle dégage, peut atteindre un langage universel et favoriser le dialogue des cultures, aussi différentes soient-elles. Son formidable succès lors des manifestations internationales du Salon d’Automne, à Moscou comme au Caire, à Saint-Jacques de Compostelle comme à Pékin, révèle combien son art participe à créer des liens, à rassembler, à propager de la joie parmi les citoyens de notre planète, où qu’ils vivent, quels qu’ils soient. Ce n’est pas le moindre des miracles de notre artiste ! Coloriste née, humaniste convaincue,  Monique Baroni est une artiste accomplie. Avec les moyens techniques éblouissants qui lui sont propres, elle renouvelle un vocabulaire plastique forgé par le Fauvisme, alimenté par Bonnard et les peintres de la Réalité poétique. La synthèse qu’elle opère est un véritable enchantement pour nos yeux éblouis… Voilà bien une artiste indispensable pour nous accompagner dans les méandres d’un quotidien objet de toutes les adversités. Alors, pour oublier la grisaille et nous élever quelque peu au-dessus de la mêlée (…), prenons un bain de couleurs rutilantes, d’harmonies voluptueuses, de poésie picturale ineffable : Monique Baroni ne cesse de chanter le monde, NOTRE MONDE  !

Noël Coret

Pour commander votre monographie de Monique Baroni: baronimonique@yahoo.fr


 

2013-03-07T17:30:12+00:00