Retrouvez le texte de Noël Coret sur WOLINSKI publié dans le catalogue du Salon d’Automne 2014.

//Retrouvez le texte de Noël Coret sur WOLINSKI publié dans le catalogue du Salon d’Automne 2014.

Retrouvez le texte de Noël Coret sur WOLINSKI publié dans le catalogue du Salon d’Automne 2014.

Wolinski et son amie Rose Sznajder, présidente de la section photographie du Salon d'AutomneWolinski et son amie Rose Sznajder, présidente de la section photographie du Salon d’Automne, 2014

Marchant sur les traces de la longue cohorte des artistes dessinateurs de presse, affichistes et caricaturistes qui exposèrent au Salon d’Automne depuis 1903, les Willette, Gus Bofa, André Hellé, Forain, etc…, et plus récemment, les Delessert, Kouper et Cabu…, voici que se présente à nous Georges Wolinski, certainement le plus populaires des dessinateurs de presse de notre temps, aux avant postes de notre tiercé gagnant –dans n’importe quel ordre- : Reiser-Cabu-Wolinski !!! Pleine de verve, d’humour et de réflexion –qui aura vu son détournement hilarant de Léda et le cygne, thème qui traverse toute l’histoire de la peinture occidentale ?- son affiche pour notre édition 2014 est interprétée comme machiste par les uns, comme un hymne truculent à la femme par les autres, dont nous sommes… Mais un dessin de Wolinski ne laisse jamais indifférent : de Rustica en 1958 à Paris-Match aujourd’hui, en passant par Hara-Kiri, Action, Paris-Presse, Hara-Kiri Hebdo, Charlie Hebdo et L’Humanité, l’artiste ne cesse de questionner, de provoquer, de perturber, de rire et de chahuter notre temps ! Fondateur avec Siné de l’Enragé durant les évènements de 1968, il prend une posture de dessinateur satiriste inclassable, libertaire et libertin, sorte de merle moqueur que n’aurait pas désavoué Jean de La Fontaine, celui des « Animaux malades de la peste » et des « Contes érotiques »… Wolinski est un immense artiste et cela suffirait à justifier sa place d’honneur au Salon d’Automne. Mais dans ces temps incertains où chacun bat sa coulpe et vitupère l’époque, ce que ce dessinateur nous apporte est inestimable. Wolinski à « L’Automne », c’est le Temps des Cerises et son pied de nez aux sanglots longs des violons !!! D’ailleurs, il suffit de se pencher sur la couverture de notre catalogue et de tendre l’oreille : Wolinski, c’est… « Gugus avec son violon, qui fait danser les filles, qui fait danser les filles !!! »….

Noël Coret

Président du Salon d’Automne

2015-01-07T22:23:30+00:00