Vernissage Art Actuel France – Japon 2016

Home/Brèves, International/Vernissage Art Actuel France – Japon 2016

Vernissage Art Actuel France – Japon 2016

Quelques souvenirs de ce magnifique vernissage de l’exposition Art Actuel France-Japon au National Art Center de Tokyo. Merci à Madame Sylvie KOECHLIN présidente du Salon d’Automne, présentes ce jour là.

 

 

Discours de Sylvie KOECHLIN, présidente du Salon d’Automne

Chère Madame MAGORI, Chers Amis,

Nous voici à nouveau réunis pour cette belle exposition réunissant depuis plus de 40 ans, 41 ans exactement, le groupe artistique japonais du Club des Amis de l’Europe et des Arts (CAEA) et le Salon d’Automne de Paris que j’ai l’honneur de présider depuis 2015.

Cette nouvelle inauguration dans ce lieu prestigieux, le National Art Center de Tokyo, de la 17ème édition de l’exposition « Art Actuel France-Japon » est l’occasion de rappeler les liens forts qui unissent nos deux associations depuis si longtemps.

C’est une histoire d’amitié qui est à l’origine de cette belle aventure artistique. En effet, sans la rencontre fructueuse entre les peintres Seiji TOGO et François Baron-Renouard dans les années 70, relayée par le très regretté M. Toshifumi MAGORI, Fondateur et Président de la Japan International Artists Society en partenariat avec le Salon d’Automne, nous ne serions pas là aujourd’hui.

Née en 1903, la société du Salon d’Automne est plus que jamais tournée vers le Japon. En effet Fujita, Fukiya, Oguiss, Togo et tant d’autres artistes japonais de grand talent ont été les précurseurs de la fraternité qui nous lie aujourd’hui. Remercions-les de l’audace qui les a poussés à faire, pour la première fois, le voyage pour Paris à l’époque.

L’art est bel et bien un vecteur de paix et de fraternité. Par son langage universel et pluraliste, il contribue au rapprochement des sensibilités et au métissage des techniques.

Sans partage, aucune avancée n’est possible et le repli sur soi n’apporte que pauvreté et désolation. L’acceptation de l’autre passe par le regard avant tout, le regard du peintre, tout d’abord, chargé d’humanité et de questionnement, celui du public ensuite, cherchant des indices et des sensations.

Nous vivons une époque de grande mutation où les valeurs de respect de notre environnement sont maltraitées par des technologies voraces et insensibles. Ces pratiques dangereuses nous obligent à imaginer d’autres formes de comportement afin de tenter de préserver notre planète dans le futur.

Cette brutalité technologique s’accompagne d’un déséquilibre politique mondial qui provoque de nombreux conflits et, en conséquence, des drames humains considérables partout dans le monde.

Le rôle de l’artiste que vous êtes, que nous sommes tous individuellement ici, mais aussi tous ensemble autour du monde, est essentiel pour lutter contre cet état de fait. Ce rôle vital est de continuer à croire au « ré-enchantement du monde ». Oui, l’esprit de création est LA grandeur de l’âme humaine, c’est lui qui fait avancer l’Humanité par sa vision originale et inventive.
Soyons donc tous des vecteurs lumineux de cette humanité, grâce à nos œuvres, qu’elles soient grandes ou modestes, abouties ou encore en gestation, c’est grâce à cette capacité d’émerveillement et au partage de cet enthousiasme que nous pourrons convaincre de protéger ce qui est menacé. Cette exposition réunissant 307 œuvres, avec 81 œuvres venues de l’étranger dont 76 de France est la preuve que l’amitié entre les peuples est un bien précieux qu’il faut préserver.

Je suis ravie de faire la connaissance également, par l’intermédiaire du CAEA, des collaborateurs de la 49ème Exposition d’Art Contemporain Japonais qui aura lieu en Italie en 2017, Monsieur Andrea Bartoli, directeur du FARM CULTURAL PARK en Sicile et Monsieur Salvador-John A. Liotta, architecte que je salue chaleureusement. Si c’est leur premier voyage au Japon, ils seront sans doute émerveillés, comme je l’ai été moi-même l’an dernier par ce fascinant pays aux mille facettes qui est le vôtre.
À ce sujet, je tiens une nouvelle fois à remercier avec beaucoup d’émotion Madame Mariko MAGORI, présidente du CAEA pour sa détermination et sa compétence à perpétuer l’action de son époux en ouvrant toujours de nouveaux cercles, favorisant de nouvelles et belles rencontres artistiques.
En effet, grâce à son admirable travail, entourée de son équipe performante, elle réunit chaque année toujours plus d’artistes de grand talent, enthousiasmés par leur art, dans un esprit de partage et de réunion.

Monsieur KUDO, au professionnalisme sans faille, est un interlocuteur formidable pour le Salon d’Automne qui s’apprête à recevoir, au mois d’octobre, une importante délégation d’artistes japonais, en retour, pour une belle fête sur les Champs Elysées.
Comme vous le savez, le CAEA est une section à part entière du Salon d’Automne et nous sommes fiers de la présenter comme telle à notre public parisien.

Je donne donc rendez-vous à Paris, à ceux d’entre vous qui ont eu la joie d’être sélectionnés par le jury du Salon d’Automne, pour notre prochain évènement du 12 au 16 octobre 2016.

Merci à tous les artistes d’être là, au milieu de vos œuvres pour cette magnifique exposition dans ce très réputé lieu, admiré du monde entier.

Sylvie KOECHLIN sculpteur, Présidente du Salon d’Automne.

2016-08-22T14:20:53+00:00