intro

CONSULTATION
Accéder aux XX sections
RECHERCHE
Par artiste (A-Z)
DÉAMBULATION
L'exposition virtuelle

Visite de l’exposition

Déambulation aléatoire parmi les œuvres du Salon 2021

Art digital

« Soyons le changement que nous voulons voir dans ce monde » — Ghandi

En cette année particulière où la planète entière est touchée par le virus du covid 19, je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement les artistes présents dans la section « Art Digital et vidéo », autant les sociétaires que les nouveaux rejoignant le Salon d’Automne, fabuleuse institution.

Des pensées également pour ceux qui n’auront pu venir à cause de cette situation internationale des plus critiques... Comme chaque année ceci-dit, cette jeune section proposera à nouveau une comparaison entre différentes esthétiques dans les principales orientations techniques.

Pour la première fois par contre, street-art dynamique, design de la lumière, mappings d’exception, voire expériences sensorielles inédites seront offerts au public via le collectif « Domino full action », artiste invité de cette 117e édition, pour le plus grand bonheur de tous.

Au delà de ces performances numériques extraordinaires, de nombreux concerts holographographiques des créatifs les plus reconnus en musique électronique, de Dan Ghenacia, Politics of Dancing à DJ Wi!ld, en passant par Karl Jefferson, Djebali, Sam Karlson, voire D’Julz animeront en effet leurs créations, avec à l’honneur, The Supermen Lovers aka Guillaume Atlan, célèbre compositeur de house music et parrain de notre événement !

À l’instar de la musique classique avec Debussy ou Ravel, du jazz avec Lockwood ou du rap avec Oxmo Puccino, le comité célèbrera ainsi aussi cet univers musical ! En lumière sera donc l’art digital, un angle tendance et avant-gardiste.


ISABELLE SCHMITT
Photographe-Auteur
Présidente de la section « Art Digital et vidéo »

 
Abstraction

Depuis de nombreuses années les artistes et les critiques d’art ont tenté de fractionner la peinture abstraite en deux groupes principaux, l’abstraction lyrique et l’abstraction géométrique. L’abstraction lyrique se caractérise dans une spontanéité du geste de peindre, le terme de tachisme a été aussi utilisé ; l’abstraction géométrique devrait se limiter à des formes purement géométriques. Certains ont considéré que cette dernière discipline ne devait pas avoir sa place dans l’abstraction.

D’ailleurs, le dessin est souvent présent dans les compositions abstraites même s’il s’efface sous des couches de peinture répétées. La peinture figurative est déjà une abstraction par la transposition de la réalité sur une surface plane. Nombreuses sont les sections dans notre salon qui illustrent la figuration.
Il suffit d’observer les peintures exposées cette année en abstraction pour comprendre que notre section pourrait également être fractionnée en une multitude de sous-sections. Aujourd’hui l’art abstrait est en pleine évolution et tout cloisonnement serait un obstacle à la création.


DENIS LEGRAND
Architecte et peintre
Président de la section Abstraction

 
Synthèse - émotion

Au-delà des genres, figuration ou abstraction, la section Synthèse regroupe des œuvres sensibles, poétiques ou oniriques qui touchent au plus profond des êtres par la composition, le sujet, la matière
ou la couleur...
Synthèse devient Synthèse-Émotion.

Quelques lignes de Christine Muller, peintre, artiste de Synthèse :
...« Je vais construire avec rigueur
Dans le seul but de déconstruire
Pour construire à nouveau sur la toile agonisante et dépouillée
Un possible devenir »...

Et puis toujours la nécessité et le bonheur de se retrouver hors de la solitude de nos ateliers pour consolider ou créer les liens indispensables à nos vies d’artistes.
Cette période particulière et douloureuse aura permis d’assister, en pleine dérive de tout repère, à l’authenticité des rapports humains.

Les artistes de Synthèse ont répondu très nombreux, présents, et nous les en remercions.


CATHERINE SÉVÉRAC
Présidente de la section Synthèse-Émotion

 
Figures et essais

C’est avec honneur et joie que j’ai accepté de reprendre la présidence de la section “Figures et Essais”, ouverte au Salon d’Automne 2009 par Jean-Bernard Pouchous. Je remercie infiniment tous les membres du conseil d’administration du salon de m’avoir fait confiance.
La politique de “Figures et Essais” est de présenter des artistes qui ne font pas de la peinture pour de la peinture, mais utilisent ce médium comme moyen pour aborder une thématique à laquelle ils sont très sensibles. Aussi bien des essais qui font référence à l’histoire, à la mythologie, à la tradition qu'au présent. Des figurations qui nous interrogent sur les préoccupations de l’actualité de notre société dans sa globalité, aujourd’hui et maintenant. L’important est d’apporter une proposition artistique, une intuition, une émotion nouvelle.

Je suis né en URSS, j’ai étudié aux Beaux-arts de Moscou et il ne s’y exposait alors que l’art officiel : l’art du réalisme socialiste. Mon pays d’adoption, c’est la France, pays de l’Europe de la liberté de création.
Pour moi, ce ne sont pas les nouveaux moyens d’expression qui sont importants, c’est l’image comme piste de recherche et accès à l’esprit pour chacun de nous. L’image est un prétexte, la peinture est un moyen et l’émotion en est le résultat.


STEFAN BEIU
Présidente de la section Figures et Essais

 
Riposte figurative

Bienvenue dans la section « Riposte figurative », anciennement « Figuration subjective ». Pourquoi cette nouvelle appellation ?
La riposte n’est pas dirigée contre un autre style ou une autre tendance, bien au contraire. Le fait est que, depuis quelques années, la bonne figuration a tendance à être oubliée. Elle s’exprime trop souvent d’une voix basse. Aussi l’ambition de cette section est-elle de faire entendre cette petite voix.
Vous y trouverez beaucoup d’artistes avec des styles certes différents mais un point commun qui reste la figuration. Au programme, des portraits, des compositions et aussi beaucoup de paysages.
Car la nature est évidemment la source de tout art. C’est à elle qu’il faut se référer sans cesse pour rajeunir les conventions plus ou moins héritées des maîtres.

Oui, c’est bien de l’observation de cette nature que sont nées les conventions traditionnelles. Des hommes de génie, un jour, ont choisi dans la réalité quelques éléments qui les frappaient particulièrement et les ont utilisés pour exprimer l’émotion que leur procurait le spectacle du monde. Ceci a constitué les bases d’un langage, d’un métier. Car, ici, c’est bien de métier qu’il s’agit.
Je vous laisse découvrir cette section où chaque artiste, à sa manière, avec sa propre sensibilité, a su transposer des informations du réel
pour faire ressortir, au bout de ses pinceaux, sa propre vision du monde chargée d’émotions.


THIERRY LEFORT
Président de la section Riposte figurative

 
Expressionnisme

Le courant expressionniste ne s’inscrit pas dans un cadre pictural strict, mais plutôt dans l’esprit d’une époque ( début du XXe siècle).
Il se caractérise par la volonté des artistes de créer un choc visuel par la violence, l’insolite ou la surprise, par le goût des couleurs vives et arbitraires, traduisant le regard qu’ils portent sur le monde de cette époque.
Il existe bien en France un expressionnisme ou un courant dit fauvisme et des peintres comme H. Matisse, M. de Vlaminck, A. Derain, entre autres.
Le nom de fauves leur fut donné par dénigrement en raison de l’expressivité de leurs couleurs, leur outrance, leur exubérance chromatique. Ces peintres feront d’ailleurs scandale au Salon d’Automne de 1905.

Je suis particulièrement heureux de présenter, dans cette section Expressionnisme de la session 2020 du Salon d’Automne, une sélection d’artistes de talent, anciens et nouveaux. Certains s’inscrivent résolument dans la lignée des précurseurs du mouvement expressionniste, d’autres par affiliation ou par expression libre forment ensemble une équipe unie, enthousiaste, garante du bel épanouissement de notre salon historique.


VICTOR SASPORTAS
Peintre
Président de la section Expressionnisme-Expression libre

 
Émergences

Jean-Pierre Alaux vient de nous quitter. Peut-être pour aller rejoindre ses amis surréalistes. Là-bas où les girafes s’embrasent et prennent feu tout à coup à l’heure de ses montres molles.
Au hasard du bout d’une rue d’une des villes désertes de Chirico aux couleurs délavées.
Où l’attend peut-être son ami Magritte, coiffé de son éternel chapeau melon noir à l’heure du thé. Avec assise à sa droite la Dentelière de Vermeer et à sa gauche la Jeune fille à la perle. Éternellement silencieuses.

Jean-Pierre Alaux avait souhaité que je reprenne avec la section Émergences le fil de ses pensées. Entre l’improbabilité, l’incertitude des visions et des rêves mais avec la certitude intangible de la maîtrise technique. Entre l’eau et le feu.
Comme si, trois siècles en avance, la courbe parfaite du sourire de Mona Lisa annonçait déjà les arabesques mauresques de Matisse. Mais ceci est une autre histoire.


MICHEL DANKNER
Président de la section Émergences

 
Convergences

Le Salon d’Automne, depuis sa création en 1903, a toujours su conserver sa légitimité et son indépendance, soutenu avec vigueur par ses artistes. Il prône avec ferveur « la diversité et la fraternité des arts ».
Il élargit les champs plastiques, ouvrant ses portes à toutes formes d’expressions.
C’est la vitrine privilégiée des courants artistiques fédérateurs du XXIe siècle, où s’expriment les artistes contemporains sur les cimaises de l’exposition annuelle.
La section « Convergences » est très éclectique par la présence de peintres venus de quatre continents, exprimant une variété de thèmes guidés par leurs différentes cultures. Ils expriment leurs tendances dans des styles libérés de toutes contraintes de chapelle et d’éthique tant dans le mode figuratif qu’abstrait.
Chaque artiste exposant dans la section « Convergences » propose ses inspirations, ses émotions, ses sentiments, ses fulgurances, ses forces conscientes et inconscientes pour former ensemble « la grande famille du Salon d’Automne », plus vivante que jamais.


JEAN DESVILLES
Peintre,
Président de la section Convergences

 
Art naïf

Souvent appelés « Les peintres du dimanche », les artistes naïfs ont su, dès la fin du 19e siècle, imposer avec humilité mais succès leur style et leur originalité. Outre Apollinaire ou Picasso qui ont reconnu, émerveillés, la force créatrice de ces peintres, pour la plupart autodidactes, les musées et le cinéma ont célébré cet art « naïf », si différent de l’art dit « institutionnel ».
Séraphine de Senlis, Frida Kahlo ou le Douanier Rousseau sont les symboles géniaux de cette reconnaissance.
Cette année, la création de la section « Art naïf » au sein du Salon d’Automne permet aux visiteurs de découvrir le talent de dix-neuf artistes naïfs, nobles héritiers d’une lignée prestigieuse. Dans un large éventail spontané et pétillant, ils représentent, tour à tour, un monde coloré, utopique, où l’homme, l’animal, la nature et la ville cohabitent dans une harmonie parfaite.
Mais que l’on ne s’y trompe pas, derrière cette apparence enfantine et ces joues roses, chaque petite histoire facile à comprendre exprime des idéaux et délivre des messages d’humanité qui vous touchent en plein cœur.
Et le poète Louis Aragon a toujours raison : « Il serait naïf de croire que cette peinture est naïve ».


CLAUDINE LOQUEN
Présidente de la section Art naïf

 
Livres d'artistes

FUNAMBULES entre deux saisons

les Arts du Salon d'Automne ont gardé équilibre sur le fil tendu des mois.
Le long balancier fut lourd et incertain
mais la marche assurée des artistes confiants en cette nouvelle saison à vivre a fait — pour vous — dans nos livres ouverts
nos plaisirs réunis.


MICHEL BOUCAUT
Président de la section Livres d'Artistes

 
Dessin

Le dessin bien sûr, à travers une multitude de thèmes : paysages, portraits humains, figures animalières, calligraphies, architectures et abstractions. Au-delà de cette diversité, une cohérence s’impose. Le crayon, l’encre, le fusain, le stylo ou la mine de plomb sont les instruments d’une quête toujours et jamais accomplie, celle d’incarner par la simple ligne et le trait, ce qui habite chacun des artistes.

« Les œuvres d’art sont toujours le résultat d’un danger couru, d’une expérience conduite jusqu’au bout, jusqu’où personne ne peut aller plus loin. Plus on va loin, plus le vécu devient singulier, personnel, unique, et l’œuvre d’art est enfin l’expression nécessaire, irrépressible, aussi définitive que possible, de cette singularité... Et si l’œuvre d’art constitue une aide considérable pour celui qui la crée, c’est précisément qu’elle est l’essence de sa vie. »
Rainer Maria Rilke

Le trait, fruit d’un processus fait de tâtonnements, de tentatives successives, d’erreurs et de corrections, ne traduit-il pas précisément les gestes qui font une vie ?

Chaque section, chaque allée du Salon d’Automne, à travers les maillons d’une longue chaîne d’hommes et de femmes depuis 1903, fourmille de vécus humains dont les œuvres sont les traces, l’essence.


SOPHIE BOURGENOT
Présidente de la section Dessin

 
Photographie

Témoins de la société, les artistes, quelquefois oubliés, bousculent notre vision du monde par leur regard.

Récits humanistes, écritures philosophiques, imaginaires poétiques, abstractions, pratiques picturales, concepts, vibrations numériques, permanence argentique... l’art de la photographie ose toutes les audaces ! Une tendance s’impose cette année, le noir et blanc, ses subtilités, avec en contrepoint la couleur, radieuse.

De vocation nationale et internationale, le Salon d’Automne accueille des personnalités du monde de la culture et des arts. Ainsi l’année dernière, madame Sylviane Tarsot-Gillery, Directrice Générale de la Création Artistique (DGCA) au ministère de la Culture, qui soutient, au travers de la nouvelle Délégation à la Photographie, les photographes de la scène artistique française.

Créateurs sans frontières, artistes émergents ou confirmés ont été sélectionnés pour la qualité et la singularité des œuvres présentées, que nous vous invitons à découvrir dans l’espace de la section Photographie.

Cette année nous a particulièrement éprouvés par la pandémie ; un élan de solidarité, un engagement artistique exceptionnel, nous a réunis pour la 117e édition de l’exposition du Salon d’Automne.


ROSE SZNAJDER
Photographe plasticienne
Présidente de la section Photographie

 
Gravure

La section « Gravure » du Salon d’Automne propose annuellement une comparaison entre différentes esthétiques dans chacune des principales orientations techniques de la gravure sur bois ou sur métal, aux multiples variantes, interférences et complémentarités.

  • Burin et pointe sèche
  • Manière noire
  • Trait d’eau-forte et aquatinte
  • Xylographie et linogravure
  • Techniques mixtes et spécifiques

CLAUDE-JEAN DARMON
Président de la section gravure

SABINE DELAHAUT
Membre du conseil

 
Sculpture

"Il est difficile pour un salon, la soixantaine franchie,
de ne pas devenir une institution reposante.
Demeurons vulnérables, peu sûrs de nous,
curieux, modestes, émus.
Un salon est un autre musée, il est fait
de ce qui se passe, et aussi de ce qui durera."

Depuis 1903 le Salon d'Automne se renouvelle chaque année pour ne pas devenir une "institution reposante". Les artistes produisent en fonction de leur moral. Durant cette période de cris sanitaire, les sculpteurs, je l'espère, ont pu traduire la beauté, l'espérance de vie, en sculptant des animaux, des corps, ou en anticipant vers l'abstraction. Ces oeuvres vont apporter de la joie aux ammateurs de sculpture.


MAC'AVOY, 1971
Président du Salon d'Automne

FRANÇOISE FRUGIER
Présidente de la section Sculpture

 
Mythes et singularité

Les couleurs de la vie

Cette année, toujours des œuvres murales ou des sculptures de techniques non conventionnelles. Art spontané ou modeste, autodidactes ou artistes s’échappant des sentiers battus, un travail libéré de tout académisme pour des matériaux et techniques hors les normes : des costumes en plastique, des personnages de toile de jute,
des œuvres de récup' de cuir, acier, bijoux, pierre... des collages, nouages, assemblages, tissus sculptés, mais aussi de la céramique et des peintures de toutes sortes.

Un art qui étonne, qui émerveille, qui vous surprend voire vous dérange, mais qui vous interpelle. Abandonnons-nous un instant dans cet univers chimérique où humour et couleurs vous entraînent pour un moment dans un Ailleurs, et vous raccommodent avec votre imaginaire enfantin.

Des artistes de tous les pays qui, plus que jamais en cette période difficile de confinement, donnent une claque de couleurs à la vie... et restent plus que jamais des « passeurs de magie » (Joseph Campbell).


PATRICIA BERQUIN
Présidente de la section Mythes & Singularité

 
Art environnemental

Ouvrir les portes sur l’inconnu, telle est la démarche de la section Art Environnemental alliant design, installation, peinture... L’inconnu est toute une aventure se manifestant par des techniques, des matériaux, des formats, des médiums... les limites de la création d’univers constamment repoussées. De tout temps les artistes réagissent à leur environnement , ils sont les témoins de l’évolution de notre société et leurs interprétations de ce qui les entoure laissent une empreinte artistique toujours en mouvement.

Nous étions orphelins de liberté : éloignés des odeurs de livres, des performances, des débats enflammés, des entrées des galeries et de musées. Oui, cette nourriture culturelle nous a manqué. Aujourd’hui nous avons enfin retrouvé un lieu d’échanges, de rendez-vous, de discussions, c’est un réel plaisir de déambuler dans ce nouveau monde créatif.

Amis artistes, vous nous manquiez !


JACK DUFOUR
Président de la section Art Environnemental

 
Architecture

La section Architecture propose cette année une grande diversité de projets que ce soit en termes de programmes mais aussi de traitement architectural. La part belle est donnée aux matières, aux couleurs mais aussi à des univers de formes permettant d’apprécier le goût des concepteurs pour l’envie de créer ainsi que la soif de partager avec le plus grand nombre.
Il n’est pas rare qu’un projet soit confronté aux dures réalités du budget. Ces contraintes économiques forcent les architectes à trouver l’équilibre financier tout en préservant l’idée de départ. La confrontation avec le réel ne doit pas se faire au détriment de la qualité : au contraire, elle sera une sorte de catalyseur permettant de mettre en lumière l’idée force essentielle répondant à un site en accord avec son environnement.

Les exposants de la section Architecture sont :
l’agence Leibar & Seigneurin, Javier Artadi, Munoz Miranda Architects et Nakache Orihuela Architectes (NOA).
Cette année, les projets présentés, d’origines diverses, ont en commun le désir de montrer, cette volonté affirmée de susciter ressentis et émotions. Venant d’Amérique du Sud ou d’Espagne, l’architecture rejoint celle créée ici avec l’ambition d’apporter la légèreté qui la rend séduisante et le sens de l’ouverture qui la rend accessible à tous à travers une réflexion et une pensée exemplaires.


FRANÇOIS NOEL
Architecte
Président de la section « Architecture »

 
CAEA

Croire en la force de l’art

En 2020, la crise du COVID-19 a touché de nombreuses personnes dans le monde. Cette situation inédite est, pour nous tous, une nouvelle expérience dont nous ne voyons que difficilement le bout. La prévention et les mesures sont indispensables contre la maladie. Nous devons désormais tenir compte faire d’ une menace invisible tout en nous habituant à une nouvelle manière de vivre. L’atmosphère anxiogène des derniers mois englobe désormais de plus grandes problématiques à l’échelle mondiale. Les malades encore nombreux, le personnel hospitalier, les structures administratives ou la récente crise économique, nous font ainsi nous confronter à de nouveaux enjeux contemporains et futurs. A travers une situation comme celle-ci, il est d’autant plus important de maintenir cette année les événements culturels tels que le Salon d’Automne.
La création artistique permet ce lien indéfectible entre les hommes. Par le biais des expositions et de l’implication de différentes personnalités du monde de l’art, la culture au sens large apparait nécessaire à une forme de paix dans le monde. La fermeture prolongée des institutions muséales et l’annulation d’un nombre considérable d’événements culturels durant plusieurs mois a conduit au report de toute une programmation riche et variée. Malgré tout, les artistes ont continué de faire appel à la création artistique par le biais d’une entraide commune chère au monde de l’art.
Des artistes du monde entier se sont réunis et retrouvés au sein du Salon d’Automne 2020, en cette année particulière, et font de lui un évènement qui restera gravé dans l’histoire de l’art. Je souhaite ainsi témoigner ma plus profonde gratitude et mon plus grand respect à la Présidente Sylvie KŒCHLIN, ainsi qu’au membres de son Comité et de son bureau, qui ont continué, sans relâche, à préparer le Salon d’Automne avec autant de dévouement.
Par son implication dans toutes les formes d’art, le Salon d’Automne encourage et développe la culture artistique, tout en construisant les fondements de la paix.


芸術の力を信じて

2020 年、人類が今まで経験したことのない COVID-19 は、世界で多数の感染者を 生み、残念ながら、いまなお終息の兆しは見えておりません。 継続的な感染予防やその対策は必須であり、目に見えない脅威に注意を払いながら、 暫くは新しい生活様式を模索する日々が続きます。 このような状況下で、本年サロン・ドトーヌが開催されることは、今まで以上に意義があ ることと考えています。 今なお感染病と闘っている方、医療従事者、行政関係者、経済的困難を強いられてい る市民の皆さま、不安と隣り合わせにある世界中の人々がたくさんおります。 芸術家が創造をつづけ、このような場で発信しつづけることは、全人類に対する大切な メッセージを秘めております。そのメッセージは共感を生み、必ずや世界の人々を連係
した。反面、アーティスト達がアトリエにこもって制作に打ち込み、世界のアーティスト 同士が鼓舞しあうメッセージを、メールや SNS 通じて発信する姿も見られました。 シルヴィ・ケクラン会長、サロン・ドトーヌ事務局、同委員会の皆さまも制限された状況 から、献身的な努力で「いつもどおりのサロン・ドトーヌ」を準備されました。 その努力に心より敬意を表します。 そして世界中のアーティストが創造への情熱をますます燃やし、ますます団結した本年 の「サロン・ドトーヌ 2020」は芸術史に刻まれるべき出来事となるでしょう。 本サロンが世界を勇気づけ、全世界の人々にとって、芸術文化の発展と、平和の礎にな れば幸いです。

欧州美術クラブ
代表 馬郡 文平


BUMPEI MAGORI
Président du Club des Amis de l’Europe et des Arts

 
Arbustes

Christiane Ruiz-Jancovic, artiste peintre, présidente de Beaux Arts Découverte, association à but non lucratif composée d’artistes bénévoles – Caroline Lesgourgues, peintre graveur, Marcy sculpteur, Nathalie Vey, artiste peintre – a créé à Mantes-la-Jolie, en 2011, un salon international d’arts plastiques : « ARBUSTES », où les acteurs principaux sont de jeunes talents plasticiens, âgés de moins de 30 ans, qui exposent leurs œuvres en compagnie de peintres professionnels, grandes signatures internationales.

L’association Beaux Arts Découverte répond à l’attente de ces jeunes talents par quatre actions :

  1. Prospection des jeunes artistes auprès d’organismes tels que services culturels des municipalités, écoles de formation en arts plastiques, MJC, réseaux sociaux, etc.
  2. Sélection des candidats,
  3. Organisation du salon « ARBUSTES » entièrement réservé à ces jeunes,
  4. Choix de 16 lauréats du Grand Prix Arbustes pour exposition
    de leur œuvre dans un grand Salon Parisien : le Salon d’Automne
    sur les Champs-Élysées à Paris.

CHRISTIANE RUIZ-JANCOVIC
Artiste peintre
Présidente de Beaux Arts Découverte

 
Hommages

 
ID ARTISTE / Sociétaire
TITRE
DIMENSIONS / TECHNIQUE
SECTION / NOM IMAGE
LE SITE DU SALON