Ville de Levallois

LE SALON D’AUTOMNE

Ville de Levallois
 

LA VILLE DE LEVALLOIS est fière de soutenir depuis plus de dix ans le Salon d’Automne et de participer à ce bel événement international annuel par la mise en valeur d’artistes et de nouveaux talents levalloisiens.

Ce partenariat parachève l’exposition Levall’Art, organisée chaque année, au cours du mois de septembre, à Levallois et rassemblant les œuvres de peintres, sculpteurs, céramistes, dessinateurs et photographes levalloisiens.

Cette année, la Ville de Levallois met à l’honneur un duo d’artistes, un père et son fils : Ali et Kouros Sarmadi, le premier peintre et le second sculpteur. À travers ces deux supports, un dialogue artistique et intime explore l’imagination créatrice et poétique de la culture perse. Cet héritage familial est une insatiable source d’inspiration pour ces artistes évoluant entre modernité et tradition.

Une occasion pour le public de découvrir la démarche sensible de ces artistes et de mettre en lumière la magnifique richesse culturelle de notre belle Ville de Levallois.

AGNÈS POTTIER-DUMAS
Maire de Levallois


Voici les œuvres d’un père, Ali Sarmadi, et de son fils, Kouros Sarmadi. L’un présente ses peintures, nées d’un mélange de plusieurs techniques, traditionnelles et contemporaines, l’autre ses sculptures, faites le plus simplement du monde, en argile, à la main, foudroyant la matière de son instinct.
Leurs œuvres semblent n’avoir rien en commun, elles partent dans des directions opposées au sein d’un univers mental propre à chacun. Pourtant elles semblent aussi se répondre.
Pour le père c’est une œuvre picturale figurative aux allures de mirage, pour le fils c’est un ensemble de sculptures dont la simplicité saisit immédiatement le regard. Chez le père, la forme découle moins de l’ordonnancement de la matière que de la couleur elle-même. Chez le fils, tout, absolument tout, réside dans la matière, de la forme jusqu’à l’âme.
Les œuvres du père par leur foisonnement formel diffusent une part d’absolu et transportent le spectateur dans un univers persan. Elles sont comme un labyrinthe de couleurs, dans lequel le spectateur va volontiers se perdre. Les œuvres du fils, par leur concentration rigoureuse, capturent des morceaux d’âme, les insufflant à des personnages traversés par des émotions primordiales. Ainsi en découle l’expressivité puissante et déroutante de ces sculptures.
C’est ici un dialogue entre deux formes artistiques bien différentes et complémentaires sur l’esprit et la matière, la couleur et la forme, les manières d’incarner ou d’évoquer. Une discussion familiale qui dure depuis des siècles dans laquelle le spectateur est invité à venir tantôt se perdre, tantôt être capté.

KIAN SARMADI


Pour découvrir les artistes de cette section, visitez l'exposition virtuelle 2020

...