Art naïf

LE SALON D’AUTOMNE

Souvent appelés « Les peintres du dimanche », les artistes naïfs ont su, dès la fin du 19e siècle, imposer avec humilité mais succès leur style et leur originalité. Outre Apollinaire ou Picasso qui ont reconnu, émerveillés, la force créatrice de ces peintres, pour la plupart autodidactes, les musées et le cinéma ont célébré cet art « naïf », si différent de l’art dit « institutionnel ».
Séraphine de Senlis, Frida Kahlo ou le Douanier Rousseau sont les symboles géniaux de cette reconnaissance.
Cette année, la création de la section « Art naïf » au sein du Salon d’Automne permet aux visiteurs de découvrir le talent de dix-neuf artistes naïfs, nobles héritiers d’une lignée prestigieuse. Dans un large éventail spontané et pétillant, ils représentent, tour à tour, un monde coloré, utopique, où l’homme, l’animal, la nature et la ville cohabitent dans une harmonie parfaite.
Mais que l’on ne s’y trompe pas, derrière cette apparence enfantine et ces joues roses, chaque petite histoire facile à comprendre exprime des idéaux et délivre des messages d’humanité qui vous touchent en plein cœur.
Et le poète Louis Aragon a toujours raison : « Il serait naïf de croire que cette peinture est naïve ».

CLAUDINE LOQUEN
Présidente de la section Art naïf


Pour découvrir les artistes de cette section, visitez l'exposition virtuelle

...